• Schweiz verschandeln? Pour un paysage durable

Une étude mandatée par l’office fédéral de l’énergie OFEN – connu pour son soutien sans faille à l’industriel éolienne – le prouve : les éoliennes constituent un grave problème pour la faune ailée. Menée par la Station ornithologique de Sempach au pied des trois éoliennes du Peuchapatte (JU), l’étude a recensé un total médian de 62 victimes par année. Ce sont surtout les petites espèces volant la nuit qui sont touchées. Les chercheurs précisent que cette valeur médiane ne doit pas faire oublier qu’il y a une probabilité de 50% que le nombre de collisions soit dans les faits encore supérieur.

Tout porte à croire que les chiffres auxquels aboutit l’étude donnent une image incomplète de ce grave problème. Par sa dimension (3 machines), le parc éolien étudié aboutit à des résultats qui ne peuvent pas être transposés à d’autres projets atteignant les 20 machines, où l’effet de barrage est beaucoup plus grave pour les oiseaux migrateurs. En outre, les éoliennes du Peuchapatte s’élèvent à une hauteur totale de 150 mètres, soit nettement moins que d’autres modèles actuellement en procédure, qui dépassent les 200 mètres. L’étude ne dit rien non plus sur l’impact cumulé de différents parcs voisins situés à une faible distance l’un de l’autre. Enfin, l’étude se limite à mesurer la mortalité des espèces et ne renseigne en rien sur la perte de biodiversité lié à l’abandon, par la faune ailée, d’habitats devenus impropres à sa survie.

Communiqué de presse et étude complète


Warning: Division by zero in /home/paysagelibre/public_html/wp-includes/comment-template.php on line 1381

Copyright © 2016 Paysage Libre Suisse