• Schweiz verschandeln? Pour un paysage durable

Après le Tribunal fédéral, c’est au tour du Tribunal cantonal fribourgeois d’asséner un coup de massue au parc éolien du Schwyberg porté par le Groupe E Greenwatt. La justice fribourgeoise, à qui Mont-Repos a renvoyé la copie, a admis le recours de quatre organisations de protection de la nature, Mountain Wilderness Suisse, Pro Natura, la Fondation suisse pour la protection et l’aménagement du paysage, ainsi que l’Association suisse pour la protection des oiseaux.

Compte tenu de ses incidences importantes sur l’espace et l’environnement, le parc éolien du Schwyberg doit avoir un fondement dans l’actuel plan directeur cantonal, estime la justice fédérale et fribourgeoise, qui annule ainsi la décision de l’administration cantonale. La protection des intérêts du paysage, du biotope et des espèces devra en outre être mieux prise en compte. Le traitement du dossier par la Direction de l’aménagement, de l’environnement et des constructions du canton de Fribourg (DAEC) en  matière de protection des oiseaux et des chauves-souris est ainsi jugé insuffisant.

Le projet n’est pas définitivement mort. La balle est maintenant dans le camp des promoteurs et des communes: libres à eux de repartir à zéro dans la procédure et de redemander un permis de construire et de réviser leur plan de réaffectation. Après des années de procédure, le jeu de « ping-pong » pourrait donc se poursuivre, si le Groupe E persiste à ne pas vouloir se rendre à l’évidence. Pour les organisations de protection du paysage, un point est déterminant : la lutte pour un paysage préservé de la destruction éolienne commence dès la mise en place des bases dans les plans directeurs cantonaux.


Warning: Division by zero in /home/paysagelibre/public_html/wp-includes/comment-template.php on line 1381

Copyright © 2016 Paysage Libre Suisse