• Schweiz verschandeln? Pour un paysage durable

Même subventionnée, l’énergie éolienne n’est guère rentable en Suisse

La coopérative Elektra Birseck EBM a suspendu aujourd’hui le projet de parc éolien de Liesberg BL. Des vents trop faibles et des subventions insuffisantes sont invoquées pour justifier cette décision. EBM concentre désormais ses investissements domestiques dans l’hydraulique et le solaire.

Image: (c) Marc Hatot

La décision d’EBM communiquée ce jour montre clairement que la Suisse n’est pas un pays propice à l’énergie éolienne. Une vitesse de vent de seulement 4,5 m/s à des endroits pourtant exposés de l’Arc jurassien est loin d’être suffisante pour exploiter l’énergie éolienne de manière économique avec de grandes installations industrielles.

L’EBM tablait sur une vitesse moyenne annuelle du vent de 5 m/s, mais les mesures réalisées sur une période de deux ans – et malgré les tempêtes de cet hiver – montrent que les prévisions ont dû être revues à la baisse à raison d’environ 10%.

L’EBM déplore qu’en dépit de l’adoption de la loi sur l’énergie et de l’augmentation significative de la taxe prélevée sur le réseau pour financer la RPC (rétribution à prix coûtant), aucun soutien efficace pour l’utilisation domestique de l’énergie éolienne n’a pu être réalisé. D’abord, la plupart des fonds ont déjà été alloués et sont utilisés pour des projets sur la liste d’attente; ensuite, il n’est pas clair quelle solution de remplacement peut être attendue après l’expiration du système actuel de la RPC en 2022.

Néanmoins, l’EBM a déjà obtenu des succès dans le domaine des énergies renouvelables en investissant dans l’hydraulique et l’énergie solaire, beaucoup plus respectueux de l’environnement. EBM prévoit maintenant de concentrer d’autres activités chez aventron AG. Cette société d’investissement dans l’énergie renouvelable s’engage principalement dans des centrales solaires et hydroélectriques, mais aussi dans des centrales éoliennes en Allemagne, en Norvège, en Italie, en France, et en Espagne.

La décision de l’EBM devrait également inciter d’autres investisseurs à reconsidérer leurs projets en matière d’énergie éolienne en Suisse. Par exemple, le parc éolien de Vechigen, près de la capitale fédérale Berne, n’affiche que des vents faibles de 4,5 m/s en moyenne.

Enfin, l’exemple EBM révèle également que la vitesse minimale de 4,5 m/s prévue dans la conception énergie éolienne de la Confédération est trop faible pour exploiter une installation éolienne industrielle de manière rentable, même avec les subventions massives de la RPC.

communiqué EBM: lien

Sauver le Chasseron et le Creux-du-Van de l’industrialisation éolienne

Un des paysages les plus emblématiques de Suisse est menacé par la construction d’une quarantaine d’éoliennes géantes. Paysage Libre Vaud et plusieurs ONG comme Pro Natura, Helvetia Nostra, la Fondation suisse pour la protection et l’aménagement du paysage et BirdLife, tirent la sonnette d’alarme et lancent une pétition demandant de préserver et de valoriser ce patrimoine exceptionnel qu’est la région entre le Chasseron et le Creux-du-Van. La démarche vise à informer l’opinion publique des dangers qui menacent un des derniers espaces préservés du Jura.


Dans la nécessaire pesée d’intérêts qui doit être faite pour tout projet éolien, le paysage et la biodiversité occupent une place de choix. « Les projets entre le Chasseron et le Creux du Van sont à ce titre les pires de Suisse », déclare Jean-Marc Blanc, secrétaire de Paysage Libre Vaud et responsable du projet. Une partie importante de la région est d’ailleurs protégée. Outre leur impact paysager irréparable, ces projets éoliens impliquent la construction de nombreux kilomètres de routes nouvelles. Si on ne fait rien, la région sera complètement industrialisée et défigurée.

S’y ajoute le rôle que jouent ces icônes paysagères sur le tourisme, les activités sportives et le délassement, qui seraient fortement mis à mal. Les plus de 100’000 personnes qui se déplacent chaque année au Creux-du-Van le font pour admirer un paysage préservé et typique, pas pour tomber sur 40 monstres de ferraille dans une zone industrielle », poursuit Jean-Marc Blanc.

En parallèle à la pétition, un concours de photos permet à toute personne, randonneuse, adepte de mountain bike ou de vol à voile d’illustrer cette région unique comme elle la ressent et de gagner un des douze prix mis en jeu.

Le comité qui parraine la pétition est formé de personnalités aux parcours personnels très variés. Michaël Buffat, Philippe Roch, Jean-François, Cavin ou encore Michel Bühler : tous se retrouvent autour d’une conscience commune de la valeur inestimable de nos paysages et de nos milieux naturels pour les générations futures.

Site du projet et pétition en ligne: lien

La Confédération paie des millions au lobby éolien

La Fédération Paysage Libre Suisse a pu obtenir en vertu de la loi sur la transparence (LTrans) les contrats conclus contre entre l’Office fédéral de l’énergie OFEN et le lobby éolien Suisse Eole entre 2003 et 2015. Les médias l’ont révélé aujourd’hui. Pour Rappel, Suisse Eole est l’association pour la promotion de l’énergie éolienne en Suisse et défend les intérêts économiques et financiers des promoteurs de projets éoliens.

Les contrats que Paysage Libre Suisse a obtenus ont été en partie censurés par l’OFEN. Ont notamment été censurées toutes les informations qui montrent que Suisse Eole a aussi été mandatée pour mener un lobbyisme politique. Une comparaison avec les rapports annuels de Suisse Eole permet toutefois de reconstituer certaines parties. L’OFEN a ainsi versé CHF 7 300 000.- de l’argent du contribuable à Suisse Eole entre 2001 et 2015.

En novembre 2014, le Contrôle fédéral des finances a publié un rapport relatif aux appels d’offres de l’OFEN, dans lequel il critique clairement la pratique de l’office et indique que les quatre objectifs de la loi fédérale sur les marchés publics n’ont pas été respectés.Lire la suite …

Une étude de la Confédération le prouve: les éoliennes constituent un grave problème environnemental

Une étude mandatée par l’office fédéral de l’énergie OFEN – connu pour son soutien sans faille à l’industriel éolienne – le prouve : les éoliennes constituent un grave problème pour la faune ailée. Menée par la Station ornithologique de Sempach au pied des trois éoliennes du Peuchapatte (JU), l’étude a recensé un total médian de 62 victimes par année. Ce sont surtout les petites espèces volant la nuit qui sont touchées. Les chercheurs précisent que cette valeur médiane ne doit pas faire oublier qu’il y a une probabilité de 50% que le nombre de collisions soit dans les faits encore supérieur. Lire la suite …

Carte interactive des sites éoliens en Suisse

La Fondation suisse pour la protection et l’aménagement du paysage (FP) a développé une carte interactive qui montre les projets de sites éoliens en Suisse et dans les régions frontalières. Le débat sur l’énergie éolienne en Suisse s’est concentré jusqu’ici en premier lieu sur la construction d’éoliennes isolées ou de parcs éoliens pris individuellement. Cette carte permet enfin d’ouvrir la discussion sur l’impact cumulé et gravement destructeur des projets éoliens.

Copyright © 2018 Paysage Libre Suisse | Conditions d'utilisation