Deux parcs éoliens en moins en Suisse

Après le parc éolien de Murzelen près de la ville de Berne, le site éolien prévu à Muttenz près de la ville de Bâle a également été enterré hier. La Suisse alémanique compte désormais deux parcs éoliens en moins. L’énergie éolienne joue donc un rôle de plus en plus réduit dans la stratégie énergétique 2050.

(c) Paysage Libre Suisse

Dans le village de Murzelen, qui appartient à la commune de Wohlen près de Berne, quatre éoliennes d’une hauteur de 240 mètres étaient prévues. Il y a quelques semaines, le conseil communal a décidé de ne pas soumettre à la conférence régionale une demande d’inclusion dans le plan directeur.

La résistance de la population semble avoir été trop forte après que Paysage Libre Suisse a publié une vidéo 3D du projet de parc éolien sur www.parcs-eoliens.ch. Les quatre turbines prévues auraient été situées directement devant le village de Murzelen et auraient causé des désavantages considérables tant au niveau du paysage, du bruit que de des ombres portées.

Comme le montrent des études réalisées en Allemagne, les propriétés situées à une telle distance des éoliennes prévues perdent environ 7% de leur valeur. Il n’y aura donc pas de parc éolien près de la ville de Berne dans les prochaines années. À l’est de la capitale, le site du parc éolien de Vechigen a également été suspendu il y a quelques années.

Près de la ville de Bâle, un autre site éolien a été victime des réticences justifiées de la population hier : la centrale éolienne de Muttenz. L’assemblée municipale (législatif) a rejeté le projet de construction à 55%. Intermittence du vent, bruit, faible rentabilité : la population s’est montrée très critique lors de l’assemblée. En outre, il serait possible de produire la quantité d’électricité prévue par le développeur du projet en utilisant l’énergie solaire, ce qui ne poserait aucun problème en termes de bruit ou de protection du paysage. L’agglomération bâloise compte suffisamment de toitures pour développer le photovoltaïque sans les nuisances de l’éolien. C’est dans ce sens que s’est exprimée la majorité de l’assemblée municipale.

L’énergie éolienne s’essouffle progressivement de l’autre côté du Röstigraben. La Suisse alémanique compte désormais moins de douze sites où un projet est activement planifié. Plus de 14 parcs éoliens ont été refusés ou suspendus en Suisse au cours des cinq dernières années, dont douze en Suisse alémanique. En Suisse romande, il reste actuellement une quinzaine de sites avec des projets en phase de planification avancée, et deux autres ont été abandonnés au cours des trois dernières années.

Les politiciens doivent en prendre conscience : plus les ambitions éoliennes du gouvernement s’éternisent, plus l’acceptation de cette énergie au sein de la population s’amenuise. L’énergie solaire a un potentiel 50 fois supérieur à celui de l’énergie éolienne, et sept fois supérieur en hiver. Et avec un autre avantage : une large acceptation de la part de la population.

Vous trouvez une vue d’ensemble de l’éolien en Suisse sur le site www.parcs-eoliens.ch.

plch